Quoi de neuf en matière de réforme des retraites ?

L’objectif du gouvernement est de  fusionner les 42 régimes de retraite du public et du privé, la loi devrait être débattue  courant 2019.

Quelques éléments ont été dévoilés suite aux  consultations mises en œuvre depuis plusieurs mois.

« Un euro cotisé donne les mêmes droits ».

  • Les retraites vont être calculées sur de nouvelles bases : Les cotisations des employés du privé et du public leur permettront d’acquérir des points, qui serviront au calcul de leur retraite. Aujourd’hui, l’Etat cotise beaucoup plus que les employeurs du privé, depuis la réforme des retraites de 2010, un rééquilibrage progressif est mis en œuvre pour harmoniser l’équilibre des cotisations.
  • La réforme ne devrait toucher que les personnes qui sont à plus de 5 ans de la retraite. La question de savoir si elle s’appliquera aux fonctionnaires en cours de carrière n’est pas encore tranchée.
  • Une harmonisation des pensions de réversion va être mise en œuvre, mais aucune précision n’a encore été apportée à ce sujet.

Encourager l’épargne retraite.

Les actifs ont la possibilité grâce à plusieurs dispositifs de préparer leur retraite en utilisant des produits proposés par les assureurs :

  • Le plan d’épargne populaire, le PERP
  • Pour les indépendant le contrat « Madelin »
  • Pour les salariés le contrat 83 financé par les employeurs
  • PREFON pour les fonctionnaires

Les changements prévus par  la loi Pacte  devraient faciliter les transferts d’argent entre supports et permettre aux épargnants de récupérer plus facilement leurs économies en une ou plusieurs fois plutôt que sous la forme d’une rente .

De plus, une fiscalité identique serait appliquée sur les différents produits et un changement de prestataire plus aisé devrait permettre de faire jouer la concurrence et induire une diminution des frais.

D’autre part,  une gestion pilotée des avoirs devrait permettre de meilleurs rendements et une réorientation de l’épargne vers les entreprises.

Va-t-on vers une augmentation de l’âge légal de la retraite ?

Pour l’instant et pour respecter la promesse du président lors de la campagne électorale, il n’est pas prévu l’allonger l’âge légal de départ en retraite.

L’âge moyen de départ à la retraite en France est inférieur de deux à trois ans à celui de la plupart des pays européens.

Les parlementaires et les sénateurs ont alerté le gouvernement sur ce point crucial qui pourra difficilement être évité si l’on souhaite maintenir les équilibres financiers et ne pas impacter trop lourdement le niveau de vie des retraités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *